Contact
Localisation géographique
 

vertolaye_02

Vertolaye

Au sud d'Olliergues, Vertolaye se déploie depuis les rives de la Dore jusqu'aux pentes boisées des Monts du Forez.
Altitude : 495 m
Superficie : 1 076 hectares
Population : 633
Habitants : les Vertolayais

Un peu d'histoire

L'origine de Vertolaye se confond avec la légende de Saint-Martin, selon laquelle le cheval du Saint, à la fin du IVe siècle aurait trébuché sur un rocher, y imprimant son empreinte. Depuis et durant fort longtemps, le dit rocher fut vénéré et il était de coutume d'y conduire les enfants malades et les femmes stériles.
De la légende au XVIe, l'histoire de Vertolaye garde ses secrets. Du haut Moyen-Âge subsiste quelques traces d'une motte castrale, située à proximité du hameau de Boutonasse et différents actes attestent que Vertolaye appartint jusqu'en 1569 à la famille du même nom, laquelle partit pour le Velay à cette date, cédant sa seigneurie au prieur.
Au XVIe, Vertolaye pâtit des guerres de religion : les troupes du capitaine protestant Merle pillèrent le pays et les bâtiments du prieuré furent incendiés.
Au XVIIIe, on raconte que Mandrin et sa bande auraient fait escale à Vertolaye et que deux filles d'auberge les auraient suivis.
Si dès le XVIIIe, Vertolaye s'affirme comme pôle actif - on y dénombre plusieurs moulins, de nombreux sabotiers et surtout 4 foires aux bestiaux -, c'est surtout au XIXe que la commune s'impose comme centre industriel : tissage de toiles, de tissus brochés pour le compte de soyeux lyonnais, fabrication de perles et de chapelets, fabrication de soufflets… Si les aléas du marché et l'attrait des centres urbains eurent raison de plusieurs de ces activités, la relève industrielle fut assurée par l'implantation, en 1939, de la société Roussel-UCLAF (aujourd'hui Aventis). Durant l'occupation, cette unité de fabrication fut l'un des plus importants centres pharmaceutiques de la zone libre ; elle reste aujourd'hui encore une référence en la matière.
Deux autres changements devaient concourir au développement du bourg : l'ouverture de la route nationale reliant Thiers au nord, à Ambert, au sud, et surtout la mise en service d'une ligne de chemin de fer. Le nouveau quartier de la gare, outre les auberges, devenait un véritable pôle logistique dédié notamment aux grumes.

Vertolaye aujourd'hui

Outre le gîte d'entreprises destiné à renforcer la capacité d'accueil de projets à vocation industrielle, Vertolaye se tourne vers le tourisme. La Gare de l'utopie, en lieu et place de l'ancienne gare SNCF marque la volonté de la CCPO de proposer une vitrine dynamique de son territoire et de son tissu économique.

vertolaye_01

 
Actualités
Les Utopiades
Lettre de l'OT d'OLLIERGUES
<< < Novembre 2017 > >>
DLMMJVS
1234
567891011
12131415161718
192021
22
232425
2627282930